Un jour au Pays basque : surf à St Jean de Luz


Des spots pour tous les niveaux : de la baie d’Hendaye ou Saint Jean de Luz à des spots de gros comme Belharra ou Avalanche réservés aux experts, en passant par les plages d’Anglet ou de Biarritz.

La chapelle Saint-Sauveur à Mendive

La chapelle Saint sauveur se trouve sur la route qui mène à Iraty. 
Elle est d’ossature romane, et est connue dès le XIIe siècle. Au XIIIe siècle on en parle sous le nom de Sanctus Salvador juxta Sanctum Justum, puis plus tard vers 1460 sous le nom de Sent-Saubador.

La chapelle Saint-Sauveur à Mendive




Durant le Moyen Âge la chapelle est une étape importante du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.










 Cette chapelle appartenait au commandeur d' Apat Ospitalea (Saint Jean le Vieux) , qui, lui-même, relevait de celui d' Irissarry (Ordre de Malte).

 
La chapelle Saint-Sauveur à Mendive

Sur la clé de l' arc en plein-cintre de la porte ouest, accompagnée de l' inscription «INDART», on trouve la date de 1727, qui correspond à une restauration de la chapelle. Elle aurait été faite à la demande du curé de Béhorléguy Oxoby-Indart.  
Une modification de l’édifice semble avoir été faite en cette occasion.

Ses murs sont constitués majoritairement en calcaire ou en grès. 
Sa toiture est en ardoise.
Elle a des ouvertures romanes avec des linteaux plein-cintre. Elles sont étroites et hautes.

La chapelle Saint-Sauveur à Mendive


La chapelle Saint-Sauveur à Mendive
L’extérieur de la chapelle Saint-Sauveur d’Iraty présente un chemin de croix remarquable qui en fait tout le tour.

Tous les chemins de croix possèdent quatorze stations, évoquant quatorze instants de la Passion du Christ. Sur celui de Mendive qui date du début du XIXe siècle, les treize premières stations sont matérialisées par des colonnes numérotées. Elles sont surmontées d’un dé de pierre et ornées d’une croix basque.


La chapelle Saint-Sauveur à Mendive


La dernière station est symbolisée par une croix monumentale dressée sur une plate-forme à l’écart de l’édifice.  









Beaucoup de légendes se rapportent au site de saint sauveur. Citons entre autres celle de la jeune servante Xaindia. 

 Une jeune servante, Xaindia travaillait dans une ferme voisine. Le maître de maison ayant oublié un outil dehors ( une houe à 2 dents qu'il utilisait pour ses travaux agricoles) lui demanda de le lui ramener. 
Sortir de nuit n'était pas chose courante en ces temps-là. Ne disait-on pas que la nuit , c'est le domaine de l'ombre. Aussi, une interdiction de sortir la nuit était pratiquée par tous les gens du village. 

Mais la jeune fille qui se riait de ces stupides légendes voulait montrer sa bravoure. 
Elle s'en alla donc dans la montagne rechercher la houe oubliée par le maître de maison. 
Elle la trouva et la ramena bien fière au village. 
Mais lorsque la cloche sonna les douze coups de minuit, elle se trouva aspirée dans les airs et enlevée par des démons invisibles. 
Passant au-dessus de la maison, elle jeta l'outil qu'elle avait encore avec elle, lequel retomba par la cheminée de la maison. 
Mais, dans son envolée, elle continuait toujours à monter, vers les sommets des montagnes et lorsqu'elle survola la chapelle saint sauveur, elle se mit à prier. 
Un étrange phénomène soudain se déroula. Elle se retrouva déposée tout doucement à proximité. 
Les hommes de l'ombre avaient perdu tout emprise sur elle. 

La chapelle Saint-Sauveur à Mendive


Le pont Romain à Ascain

Le pont dit « romain » est jusqu’au XIXe siècle le seul moyen de traverser la Nivelle et donc d’accéder à Ascain.




Datant du XVIe siècle, ce pont est dit « romain », car les techniques utilisées pour le construire reprennent celles employées par les Romains. La méthode consiste à placer des arches en travers de la rivière et à compléter l’ensemble par une chaussée en « dos d’âne ».





Le pont Romain et la Rhune
















Le pont a été reconstruit après les crues et inondations de 1983 et 1994 qui l'avaient gravement endommagé.


Il est inscrit au Monument Historique depuis 1925.


Le village de Sare


« Saran Astia », A Sare, on a le temps. Telle est la devise de ce village labourdin au pied au pied des  montagnes de l’Atxuria, Ibanteli et de la Rhune.






Sare est située à 14km de Saint Jean de Luz







Le toponyme Sare apparaît sous la graphie Sares en 1152 dans le cartulaire de Bayonne, sans doute par analogie avec Serres, paroisse toute proche sur la commune d'Ascain, le texte latin a introduit une marque romane de pluriel au toponyme basque Sara, également romanisé. Selon Jean-Baptiste Orpustan, le basque Xara « taillis, bosquet » est à l’origine du toponyme actuel.




Avec ses 36 kilomètres de frontière, ce village frontalier s’enfonce dans la Navarre. Nous sommes ici en plein ancien territoire de contrebande. Espadrilles, animaux, roulements à billes ou dentelle, de nombreux habitants de Sare passaient des marchandises d'un côté à l'autre de la frontière, suivant le cour des produits.


Les habitants du village sont Saratar




Le village de Sare possède une place centrale, remarquable, avec ces maisons à arcades, et du traditionnel fronton.


Randonnée : Abarratia depuis St-Esteben

Entre Isturitz et Saint-Esteben en Basse Navarre, le sommet d'Abarratia 342m, fut durant la Protohistoire un abri temporaire pour la population voisine qui pouvait venir se mettre à l'abri ou en état de défense en cas de menace ou d'agression (on peut encore en apercevoir les enceintes à gradins).


 Elles jouaient ainsi un rôle analogue à celui qu'eurent plus tard les châteaux féodaux.


Abarratia et les enceintes Protohistorique

Une randonnée facile de 3h 30 A/R pour un dénivelé de 240m.



Le sommet de l'Abarratia

Panorama depuis le sommet de Abarratia


Itinéraire routier depuis Bayonne "ICI"

Ci contre le topo de la rando

L'ancienne abbaye de Lahonce

Au coeur du village, l'ancienne abbaye de Lahonce, dite des *Prémontrés, fut une des plus importantes de la région.


Le monastère fut édifié vers le milieu du XIIe siècle, avec l'aide de Bertrand Vicomte du Labourd.
La date de 1121, gravée sur le portail d'entrée, commémore la fondation de l'ordre des Prémontrés et non pas, contre toute attente, la date de construction de l'abbaye.



Si l'ancien cadastre montrait quatre corps de bâtiments formant un cloître, il ne reste aujourd'hui plus grand chose de ces bâtiments conventuels, mis à part l'ancienne chapelle monastique, devenue église paroissiale après la Révolution Française.




Au niveau architectural, on remarquera le portail roman de l'église en grès de Mousserolles, et l'ornementation sculptée extérieure de l'abside, visible depuis le cimetière, rappelant celle de l'abbaye d'Arthous à Hastingues (Landes).



*L’Ordre des Chanoines Réguliers de Prémontré a été fondé par Norbert de Xanten (1080 – 1136) en France en 1120. C’est à la même époque que sont fondés les cisterciens, les chartreux, les camaldules.
Saint Norbert s’installe dans la forêt de Saint-Gobain (Aisne) en 1120, le lieu dit s’appelle Prémontré. Cent ans après sa mort, l’Ordre de Prémontré compte environ six cents abbayes dans tout l’Occident, de l’Ecosse à l’Italie, de la Bretagne à la Pologne, et jusqu’en Terre Sainte et à Chypre.
Les Prémontrés sont des chanoines réguliers qui suivent la règle de Saint Augustin, ils unissent à la vocation contemplative (mise en commun des biens, vie et prière contemplative) une vocation apostolique (service des paroisses, accueil, aumônerie, prédication).
En 2009, l’Ordre de Prémontré est présent sur tous les continents, ce sont 70 abbayes. A la tête de l’Ordre est l’Abbé Général, qui réside à Rome. Ce sont 1300 religieux à travers le monde. En Europe, l’abbaye de Mondaye a des liens plus particuliers avec deux abbayes belges, connues pour leur bière, l’abbaye de Leffe (de la même région linguistique que Mondaye) et l’abbaye de Grimbergen (qui a refondé Mondaye en 1859). Aux Etats-Unis, de nombreuses communautés sont présentes avec des universités : Daylesford Abbey (Pennsylvania), St. Norbert Abbey - à De Pere (Wisconsin), St.Michael’s Abbey - dans le comté d’Orange (California).
En France, seules deux abbayes ont survécu à la Révolution Française : l’abbaye de Frigolet près d’Avignon, et l’abbaye de Mondaye en Normandie.




d'azur, semé de fleurs de lys d'or, à deux crosses du même passées en sautoir brochant sur le tout.
Commentaires : Le semis de fleurs de lys d'or est une concession faite par le roi Saint Louis. L'écu est timbré d'une couronne ducale avec mitre et crosse.
À savoir que les armoiries des Prémontrés sont également celle du village de Lahonce.

Kintoa, le porc de race basque




Trente ans après avoir réussi le pari de la sauvegarde de la race Porc Basque, de la relance de la production et de l’élaboration d’un produit gustatif à haute valeur ajoutée, les 80 adhérents (éleveurs et transformateurs) de la Filière du Porc Basque Kintoa peuvent se féliciter de la reconnaissance en Appellation d’Origine Contrôlée du « Kintoa » et le « Jambon du Kintoa » (arrêté ministériel du 5 Août 2016), retrouvant ainsi une place prépondérante dans son terroir d’origine. www.kintoa.fr