Les stèles discoïdales

Le disque des vieilles stèles discoïdales est un écho au soleil levant. Cet art funéraire qui se développe surtout à partir du XVIe siècle aurait pu tomber dans l'oubli avec l'arrivée des caveaux au XIXe siècle, mais aujourd'hui encore, les stèles s'érigent au Pays basque pour signifier aussi fortement que jadis l'attitude des hommes face à la mort et face à la vie.
 Les symboles solaires motifs tournoyant, croix dites basques, rayonnements, rosaces, voisinent avec les signes chrétiens et offrent un univers complexe où le christianisme s'exprime autant que les vieilles croyances qui constituent le fond religieux de l'humanité.
 Les stèles discoïdales traditionelles portent rarement le nom du défunt, parfois celui de la maison.


Commentaires