La Rhune la vigie de la Côte basque

La Rhune (Larrun) 905m, premier contrefort pyrénéen, à la silhouette abrupte et familière caractérise l'horizon du Pays basque littoral.

La Rhune depuis Saint Jean de Luz


Les cromlechs de Gorostiarria
À Gorostiarria, un groupe de 9 *cromlechs domine la tourbière des Trois Fontaines. Ces cercles de pierres, baratz en basque, ont été classés monuments historiques le 13 octobre 1956.

*Les cromlechs sont des monuments funéraires construits par les premiers pasteurs de la Rhune lors de l'Âge du Fer.

La cabane Arrano Xola"
Au début du XXe siècle sur la montagne de la Rhune, la cabane "Arrano Xola" était fréquentée par les chasseurs de vautours. C'était un passe-temps très apprécié des chasseurs citadins. A cette époque, les vautours étaient considérés comme nuisibles car on les accusait de s'attaquer aux agneaux encore vivants. Des primes pouvaient être payées sur présentation du bec et des pattes.
Ainsi la Rhune fut le théâtre de massacre de vautours au point qu'en 1924, le docteur Coronado (médecin maritime à Saint Jean de Luz) écrivait au ministre de l'Agriculture : "... j'ai vu, à maintes reprises, revenir le soir, à Saint Jean de Luz des autos enguirlandées de 30 à 40 cadavres de vautours pendus ..."
Cette lettre fut à l'origine d'une enquête préfectorale. Cependant les chasseurs bénéficiaient d'une certaine complaisance des autorités locales et la réponse du maire d'Ascain fut édifiante :
"... c'est les moyens de locomotion qui ont effrayé les oiseaux, je ne vois pas la nécessité de prendre des mesures ! "
Il fallut attendre le 5 avril 1962 pour que les vautours soient protégés par la loi.