Saint Jean Pied de Port

Saint Jean Pied de Port est une « ville neuve » édifiée au XIIe siècle. « La clef de mon royaume » dira deux siècles plus tard Charles le Mauvais qui, pour ses sujets, était « le Bon ».



En se développant, la cité ravit sa primauté à Saint-Jean-le-Vieux et déplaça ainsi le trafic, de la route romaine par Urculu au tracé par Roncevaux.



Le nom basque de la ville est Donibane Garazi, et le nom français Saint-Jean-Pied-de-Port. Le premier élément est identique dans les deux langues : en basque don signifie saint, iban est l'équivalent de Jean, et -e est un suffixe locatif. Le deuxième élément, par contre, diffère entre les deux langues : le nom basque fait référence au pays de la ville (Garazi étant le nom basque du pays de Cize), contrairement au nom français qui fait référence à la situation topographique de la ville, au pied du col ("port") de Roncevaux.



Il faut cependant noter que plusieurs formes romanes du passé emploient une construction similaire au basque, comme la forme du XIIe siècle.




La ville est souvent surnommé Garazi, aussi bien en basque qu'en français.