Les mystères du ravin d'Urrio à Sare


Entre Saiberri et Atxuria à 1km des grottes de Sare, le ruisseau d'Urrio, s'encaisse brutalement entre 2 barres calcaires sculptant un curieux défilé dont on ne soupçonne pas l'existence.


Une échine rocheuse plonge verticalement d'une hauteur de 100m sur le passage le plus étroit du ravin encombré d'énormes blocs de calcaire qui obligent le torrent à disparaître sous terre.





La grande échine rocheuse qui domine la rive gauche est appelée Urriobehera, par opposition à la barre calcaire supérieure appelée Urriogaina.












Un dépôt monétaire de quatorze sesterces fut mis au jour par deux archéologues en 1965 lors du sondage de la petite grotte d’Urio-Beherea. Ces monnaies qui gardent sur leur flanc la trace d’une circulation continue, auraient été enfouies autour de 240 après Jésus- Christ ! Ce petit trésor est visible au musée des grottes de Sare. Les deux archéologues découvrirent dans cette même cavité les restes d’un atelier de faux monnayeurs. Une centaine de disques de cuivre rouges, des débris de creuset et deux coins monétaires qui servirent à frapper des billons de Philippe V, roi des Espagnes et des Indes (1700-1746).

La frontière ibérique est à quelques pas de ces cavités, refuge naturel pour les faussaires de ce siècle.


Commentaires

Articles les plus consultés