Les gorges d'Holzarté et d'Olhadubi

La ligne de partage des eaux entre le Pic d'Orhi et le Pic d'Anie compte plusieurs sommets d'altitude supérieure à 1900m, au relief fortement marqué par l'empreinte glaciaire.

Au bas de ces sommets, entre Larrau et Ste Engrâce en Haute Soule, les torrents puissants ont traversé, comme un trait de scie, la couche calcaire, épaisse de 100 à 300 mètres, formant des canyons d'une étroitesse inouïe.

Les gorges d'Holzarté et d'Olhadubi est une des curiosités naturelles les plus spectaculaires des Pyrénées, et l'on peut ressentir quelques sensations fortes en franchissant la passerelle d'Holzarté, jetée au dessus du torrent d'Olhadubi qui coule 150m plus bas.
L’impressionnante passerelle d'Holzarte, fut construite en 1920 par les ouvriers italiens de la scierie Lombardi Morello de Tardets pour permettre l'exploitation forestière du bois de Holzarte.


L'exploration du fond des gorges d'Olhadubi fut entreprise en 1909 par l'inventeur de la spéléologie moderne Edouard Alfred Martel. Avec un matériel extrêmement lourd comme des échelles de bois et des barques, il remonta les trois quarts des gorges, un exploit pour l'époque.