Le Pas de Roland à Itxassou

Au pied de l’Artzamendi sur la commune d’Itxassou se trouve un curieux rocher fendu appelé le Pas de Roland.



Selon la légende, la brèche du Pas de Roland est due au sabot furieux du cheval de Roland, neveu de Charlemagne, alors en train de fuir les Vascons. Une autre version affirme que Roland, face à ce rocher qui barre la route à son armée et l’empêche de progresser, le fend d’un coup d’épée.



Connu sous le nom basque d’Atekagaitz (passage dangereux), ce chemin étroit et sinueux qui longe les gorges d’Ateka est en fait un ancien chemin pour les muletiers souhaitant se rendre de Bidarray à Espelette. Dès lors, il constitue une voie de communication essentielle pour le commerce et les échanges dans la région.
Si l’histoire du Pas de Roland est jalonnée d’accidents consécutifs à des éboulements de blocs de roches, elle mentionne également des passagers de renom comme le Chancelier allemand Bismarck, Napoléon III et Eugénie, et le roi d’Angleterre Édouard VII.


En 1924, un nouveau chemin passant par le Pas de Roland est tracé afin de sécuriser et de faciliter son accès.